Imam Ali Zainul Abédine as

Imam Zaynoul Abédine (as)

L'Imam as-Sadjdjad (Ali Ibn Hussein nommé Zayn al-Abidin et As-sadjdjad) était le fils du troisième Imam et de la princesse Shahrbânou, la fille du Roi d'Iran Yazdgard III. Il était le seul survivant des fils de l'Imam Hussein, car ses trois frères, Ali Akbar, âgé de vingt cinq ans, Dja'afar de cinq ans et Ali Asghar (ou Abdallah) qui était un nourrisson furent tués à Karbala.

L'Imam accompagnait son père dans ce voyage qui se termina si fatalement à Karbala; mais à cause d'une maladie grave et de son inaptitude à porter les armes, il fut empêché de participer à la guerre sainte et échappa au martyre. Il fut envoyé avec les femmes à Damas. Après une période d'emprisonnement, il fut renvoyé avec tous les honneurs à Médine, car Yazid voulait se concilier l'opinion publique. Mais une seconde fois, sur ordre du calife omeyyade, Abdal Malik, il fut enchaîné et envoyé de Médine à Damas, puis renvoyé de nouveau à Médine.

Après ce dernier retour à Médine, le quatrième Imam se retira complètement de la vie publique, ferma la porte de sa demeure aux étrangers et passa son temps en adoration. Il fut en relation seulement avec l'élite des chi’ites tels Abou Hamzah Themâli, Abou Khâlid Kâbouli et leurs semblables. Cette élite répandit parmi les chi’ites les sciences religieuses qu'elle apprit de l'Imam. De cette manière, le shiisme s'étendit considérablement pendant l'imamat du cinquième Imam. Parmi les oeuvres du quatrième Imam le livre nommé : « Sahifah Sadjdjadiyah » qui consiste en cinquante sept prières se rapportant aux plus sublimes sciences divines est connu comme " le psautier de la famille du Prophète."

Le quatrième Imam mourut (selon certaines traditions chi’ites, empoisonné par Walid ibn Abdoul Malik, sur instigation du calife omeyyade Hishâm) en 95/712 après trente cinq ans d'imamat.

SON ENFANCE


L'Imam Ali ibn al Hussein (as), mieux connu sous l'appellation de Zayn al abidine as-sajjad (as) est né le 5 Chabane de l'an 38 de l'Hégire. Il était le fils de l'Imam al Hussein (as) et de Chah Zanane, la fille du dernier empereur persan Yezdaguerd.
Il fut le seul fils d'al Hussein (as) qui survécut, car ses trois frères furent parmi les martyrs de Karbala. (Voir al Hussein (as)
Après son père, il devint le 4ème Imam de la descendance du Saint prophète Mohammed (sas).
Lorsque al Hussein (as) épousa chah Zanane, l'Imam Ali (as) lui dit :
"¨Ô aba Abdallah ! Elle mettra au monde pour toi, le meilleur homme qui soit "
QUALITES DE L'IMAM(as)
Parmi les contemporains de Zayn al abidine(as) figurait un poète arabe renommé qui s'appelait Farazdaq. Ce dernier décrivit l'Imam comme celui qui avait la meilleure mine et la meilleure odeur de son temps.
Sur son front figuraient les traces de la prosternation, c'est pour cela qu'on le surnomma d'as-sajjad (le prosterné).
Son fils, Mohammed al baqr (as) décrivit un des traits caractéristique de la générosité de son père, il dit :
"Dés que l'hiver partait, il donnait tout ses habits d'hiver et dés que l'été passait, il en faisait autant avec ses habits."
Il était très connu pour ses invocations qu'il faisait régulièrement. L'un de ses disciples nommé Tawous al Yemeni a dit de lui :
"J'ai vu un homme qui priait à la Sainte Mosquée (Mekka) tout en invoquant et pleurant. J'ai avancé vers lui et je me suis aperçu qu'il s'agissait de l'Imam Zayn al abidine (as), alors je lui ai dit :
"Ô, Zayn al abidine, tu pleures alors que tu es le petit-fils du prophète (sas) ? L'Imam répondit, "Je suis bien son petit-fils, mais qui va m'assurer contre le supplice d'Allah ? Ce jour là, les liens de parenté ne seront pas pris en compte."
(Bien qu'il soient préservés de tout pêchés les Ahloul Bayt(as) ont toujours démontrés l'importance de la peur du jugement d'Allah, le plus grand exemple est celui du prophète Mohammed(sas) ou encore celui d'Ali(as) dans la Do'a Komeyl (la supplication de Komeyl) qu'il appris à son disciple.)
Zayn al abidine (as) effectua 20 fois le grand pèlerinage (al Hajj) à pieds.
SA MORALE
Un jour, il était avec ses disciples. Arriva l'un de ses cousins qui l'insulta avec de graves paroles. L’Imam (as) ne lui répondit pas, puis alla le trouver plus tard et lui dit :
" Tu as dit de moi ce que tu as dit ! Alors si cela est vrai, qu'Allah me pardonne et si cela est faux, qu'Allah te pardonne !"
Un des anciens compagnons du prophète (sas) qui s'appelait Mohammed ibn Oussama tomba malade. Zayn al abidine (as) lui rendit visite comme il se doit et le questionna sur les raisons de sa maladie. Il apprit alors que ibn Oussama était lourdement endetté et que cela avait des conséquences sur sa santé. Sans hésitation, l’Imam (as) recouvrit la totalité de sa dette.
A cette époque, la moralité des vrais croyants était telle qu'une simple dette non remboursée pouvait les rendre malades.
La générosité de Zayn al abidine était très grande et les livres d'histoire nous rapportent qu'il était le soutien de plus de 100 familles de Médine.
Prenons en compte la tragédie de Karbala et toutes les autres injustices avec lesquelles il vécut. Mettons tout cela dans la balance et voyons son dévouement envers les déshérités pour comprendre la grandeur d'âme du 4ème Imam (as).
APRES KARBALA
L'Imam avait suivit son père dans le désert de Karbala, bien quêtant en âge de se battre, l'Imam Zayn al abidine tomba gravement malade et inapte à porter les armes contre l'armée des injustes. Il fut donc empêché de participer à la bataille et fut épargné du martyr par la volonté d'Allah.
Epargné du martyr si l'on peut dire car Il fut envoyé avec sa tante Zayneb al Koubra et les autres femmes à Damas et exhibé de ville en ville comme preuve du triomphe de Yazid.
Après une période d'emprisonnement, il fut renvoyé avec tous les honneurs à Médine, car Yazid, après avoir affirmé sa victoire contre al Hussein (as) criât au complot de ses subalternes voulant ainsi concilier le peuple qui réagissait (bien tard) vis-à-vis de ce qui s'était passé. (Il faut souligner que les gens de l'irak. avaient prêté allégeance à al Hussein (as) puis ne l'avait finalement pas soutenu, ce qu'ils se sont reprochés amèrement par la suite. Ce qui explique les débuts d'émeutes de ceux-ci, comme pour se racheter du pêché qu'ils avaient commis)
Par la suite, sur ordre d'un autre Calife Omeyyade bien mal nommé Abdal Malik, il fut enchaîné tel un animal et expatrié de Médine vers Damas pour être finalement renvoyé plus tard vers Médine.
L'IMAM SE RETIRE
Après cet emprisonnement, Zayn al abidine (as) décida de se retirer de la vie " politique " ou "publique", et se consacra uniquement à l'adoration d'Allah. Il ne dispensait dés lors son savoir qu'a ses proches partisans tels qu'Abou Hamza at-Themali, Abou Khalid al-Kabouli etc...
Ces fidèles partisans dispensait quant à eux ce que l’Imam (as) leur avait enseigné, comme les sciences religieuses.
L'Islam eut une expansion considérable pendant l'imamat de Zayn al abidine. Il nous a notamment laissé une très belle compilation d'invocations et prières surérogatoires, ce recueil s'appelle as-Sahifah as-Sajjadiya.
L'Imam Zayn al abidine mourut en l'an 95 de l'Hégire, empoisonné par al-Walid ibn Abdal Malik, sous les ordres d'un autre (encore) Calife Omeyyade nommé Hicham.

QUELQUES PAROLES DE L'IMAM ZAYN AL ABIDINE (as)

 
-Faites attention à 5 genres de personnes avec qui vous ne devez jamais parler, ni les accompagner.
-garde toi du menteur, il est comme un mirage, il te fait voir l'ami proche comme une personne lointaine et la personne lointaine comme un ami proche.
-garde toi du pervers, il te trahi en contre partie d'un repas ou moins que cela.
-garde toi de l'avare, il t'abandonne lorsque tu as le plus besoin de lui.
-garde toi du sot, il veut te faire le bien mais il te fait le mal.
-garde toi de celui qui rompt le lien de parenté, il est maudit par Allah.
-Faites du bien à quiconque vous le demandes, s'il le mérite alors votre geste à sa place et s'il ne le mérite pas alors c'est vous qui aurai le mérite. Si quelqu'un vous insulte sur votre droite puis passe à votre gauche et vous demande pardon, acceptez ses excuses.
(C'est paroles on été dites par l'Imam Zayn al Abidine(as) à son fils l'Imam al Baqr(as), mais conviennent à toute la Communauté.)
As Salam alayk ya ibn Rassoulillah (sas)

17 votes. Moyenne 3.35 sur 5.

Quran Explorer - Interactive Audio Recitations & Translations

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site