ANA HOWA

Ô Haydara
 
Tu es celui que l’on nomme Haydar
 
Tu es celui qui a terrassé Marhabo-Antar
 
Tu es celui qui a arraché la porte de Khaybar
 
Muni de ton seul glaive : Dhû’l-fiquâr
 
Ton essence même respire la gloire
 
Toi dont la noble femme est Fatéma Zahra
 
Toi qui naquis dans la sainte Kaabah
 
Les Nussayri t’ont préféré à Allah
 
Toi que l’on appelle le lion d’Allah
 
Toi qui deviens tempête au combat
 
Tu es dans le cœur de tous tes Shia
 
Une question reste en suspens, où peut-on te
 
Si l’on te cherche, il faut se tourner vers Allah
 
Si l’on cherche Allah, il faut se diriger vers toi
 
L’univers te connais et t’appel sous un unique nom :
 
YA ALIYO, YA ALIYO, YA ALI...
 
Toi que l’on surnomme Murtaza
 
Toi, Ô gendre de Rassoullullah
 
trouver, Ô Emir des croyants...
Introduction ........................................................ P.1
 
L’Imam Ali a.s dit ............................................... P.3
 
Khutba-e Iftikharia........................................... P.29
 
Les glorieuses paroles de l’Imam .................. P.40
Ces paroles de l’Emir des croyants sont ce où il parle à
 
propos de son rang. Ces Hadiths sont recueillis de
 
livres de Hadiths authentiques variés. Toutes les
 
louanges sont pour le seigneur de cette entière création.
 
Que la miséricorde d’Allah soit sur Mohammad sawaw
 
et sa sainte descendance a.s. il est impossible pour
 
l’être humain d’avoir la capacité de décrire
 
parfaitement les attributs de l’Emir des croyants a.s
 
que cela soit à propos de son savoir, sa bravoure, ses
 
Jihads, sa patience, ou ses mystères. L’Imam Ali a.s est
 
la seule personnalité de l’histoire de toute l’humanité
 
sur qui les gens ont échoué à parvenir à une
 
compréhension équilibrée de sa vraie nature et son
 
caractère. Certains déclarent que l’Imam Ali a.s n’est
 
qu’un Imam, d’autres disent qu’il n’est tout simplement
 
qu’un compagnon et un calife tandis que d’autres
 
n’avaient que pour seul but de déshonorer et rabaisser
 
le statut réel de l’Imam Ali a.s et tourner les gens
 
contre lui.
 
Il y a un très célèbre et incontestable hadith narré par
 
le Messager d’Allah sawaw qui dit : « Ô Ali a.s !
 
Personne ne te reconnaît excepté Allah swt et moi-
même. Personne ne me reconnaît excepté Allah swt et
 
toi. Personne ne reconnaît Allah swt excepté toi et
 
moi. »
 
Ce hadith à lui seul prouve que d’Aujourd’hui jusqu’au
 
jour du jugement, le Marefat (reconnaissance) de
 
l’Emir des croyants est un travail à effectuer et est le
 
plus grand culte. Le Qur’an lui-même est rempli de
 
louange pour l’Imam Ali a.s et quelle que soit la secte à
 
laquelle vous appartenez, il y éxiste d’innombrables
 
hadiths du Messager d’Allah sawaw qui font les éloges
 
et glorifie l’Emir des croyants. Les savants de ses
 
différentes sectes ont rassemblé leurs hadiths dans
 
divers livres.
 
Tout le monde doit admettre qu’il y a certains aspects
 
du caractère de l’Emir des croyants l’imam Ali a.s qui
 
vont au-delà de la compréhension humaine. Dans
 
certains hadiths, l’Imam Ali a.s décrit les mystères de
 
ses attributs lui-même et même le pire des ennemis
 
d’Ali a.s est incapable de réfuter ou nier ces hadiths.
 
Dans ce livre, nous avons tenté de compiler ces hadiths
 
où l’Imam Ali a.s introduit divers aspects de ses
 
attributs. Chaque hadith commence avec « Ana », ce
 
qui signifie : « Je suis ». Qu’Allah accepte les efforts des
 
lecteurs, comme ceux des rédacteurs et que le partage
 
de ces hadiths soit couronné de succès inshallah.
 
« Je te salue Ô Emir des croyants ! »
 
L’Imam Ali a.s dit...
 
• Je suis howa (cela). » (Israr al Sharia)
 
• « Je suis le « Je suis » et je suis le « Je suis ». Je
 
suis l’essence de chaque essence et l’essence de
 
chaque essence est aussi moi. » (Mashariqul
 
Anwar al Yaqeen)
 
• « Je suis le Zahir (le visible). Je suis le Batine (le
 
dissimulé). » (Jamia al Israr)
 
• « Je suis le premier et je suis le dernier. » (Jamia
 
al Israr)
 
• « Je suis la source de tous les Noor (lumière). »
 
(Jamia al Israr, Israr al Sharia)
 
• « Je suis celui qui donne la vie et je suis celui qui
 
ordonne la mort. » (Al Zam al Nasib)
 
• « Je suis celui dont la mère l’a appelé
 
« Haydar ». Le jour de Khaybar, l’Imam Ali a.s dit
 
cela à Marhab « Ma mère m’a nommé Haydar.
 
J’attaque tel le lion de la jungle et aucun ne peut
 
échapper à cela. » » (Biharul anwaar vol 33)
 
Ibn Qateeba rapporte que la mère de l’Imam Ali
 
a.s l’a nommé « Asad ». Asad était le nom de son
 
père. Lorsque l’Emir des croyants a.s apparu dans
 
la Kaaba, Abu Talib a.s n’était pas présent à
 
Makkah. Lorsqu’il revint à Makkah, il nomma
 
Imam Ali a.s sur l’ordre d’Allah swt. Asad et
 
Haydar sont le même nom et sa signification
 
littérale est : « Lion ». (Ibn Abi al Hadid, Biharul
 
Anwar vol 41)
 
• « Je suis celui qui a été nommé Aliyia dans
 
l’Injil, Briha dans la Tohra, Aree dans Zabour,
 
Kabkar parmi les Indous, Bitris chez les Romains,
 
Jabil parmi les Perses, Taibar parmi les Turc et
 
Jabtar chez les Habash. Allah swt m’a nommé
 
« Ali ». Dans le Qur’an, Allah swt m’appel par
 
divers noms. » (Biharul Anwar vol 33, Bashariat al
 
Mustafa, Tafseer Noor al Saqlain, Mani ul Akbar)
 
• « Je suis Ali ibn Abi Talib a.s, frère du Messager
 
d’Allah sawaw. » (Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis le père des Saint Imams a.s qui sont de
 
ma progéniture. » (Fazail ibn Shazaan)
 
• « Je suis Abu Hassan, celui qui a détruit le Kufr
 
(mécréance). » (Manaqib ibne Shahr Ashoob)
 
• Après que l’Imam Ali a.s entendit la déclaration
 
de guerre de Talha, Zubayr et Aicha, il fit ce
 
sermon. Il loua Allah swt, envoya ses salutations
 
sur le Messager d’Allah sawaw et dit : « Ô peuple !
 
En vérité, j’ai protégé cette Ummah, mais
 
aujourd’hui ils ont abandonné leur serment
 
d’allégeance envers moi et se sont levés contre moi.
 
Je les ai avertis à propos de la rébellion qu’il
 
commettait contre moi. Je suis stupéfait qu’ils
 
soient ignorants de mon rang. Ils ne peuvent me
 
faire peur au sujet de la guerre. Ils savent que je
 
n’ai peur de rien. Ils devraient se rappeler de
 
quelle manière je suis en mesure de combattre sur
 
le champ de bataille. Ils devraient se rappeler que
 
je suis Ali et qu’ils m’ont vus combattre dans les
 
batailles. Ils ne devraient pas oublier que personne
 
ne peut échapper à ma colère. Je suis Abul Hassan,
 
celui qui a détruit le Kufr (la mécréance) et agita
 
le drapeau de l’islam. Encore aujourd’hui, je
 
rencontre mes ennemis sur le champ de bataille
 
avec mon enthousiasme d’entant.
 
Ô Peuple ! Personne ne peut échapper à la mort.
 
Personne n’est capable de fuir cela, et personne ne
 
peux vous protéger de cela. Même si une personne
 
n’est pas massacrée, il lui reste tout de même à
 
affronter la mort. En vérité, la plus grande des
 
morts est de mourir sur le chemin d’Allah swt. Je
 
jure par Celui sur qui repose la vie d’Ali, mourir
 
des blessures de mille épées est mieux que de
 
mourir sur son lit. Par Allah swt ! vous êtes avertis
 
que Talha a brisé mon bayyat (allégeance) et ils
 
sont les assassins d’Usman. Maintenant, ils
 
veulent faire la guerre contre moi. » (Sharah ibne
 
Abi al Hadeed)
 
• Imam Ali a.s écrit cette lettre à Muawiya (la) :
 
« Que feras-tu lorsque ce monde te sera retiré ? tu
 
as aimé ce monde et tu t’es perdu dans ces
 
contentements éphémères. Il t’appel et tu réponds
 
à son invitation. Tu es sous l’obéissance de ce
 
monde, mais rappel toi ! bientôt tu seras debout
 
devant Allah swt et rien ne pourra te protéger de
 
tes méfaits. Par conséquent je t’avertis de t’arrêter
 
dans ton opposition face à moi. Si tu persistes alors
 
laisse-moi te dire Je les ai avertis à propos de la
 
rébellion qu’il commettait contre moi. Je suis
 
stupéfait qu’ils soient ignorants de mon rang. Ils
 
ne peuvent me faire peur au sujet de la guerre. Vos
 
aïeux étaient les plus grands ennemis de l’Islam.
 
Toi et tes Aïeux avaient embrassé l’Islam non par
 
amour, mais par peur. Pourquoi m’as-tu fait la
 
guerre ? Pourquoi avais-tu apporté cette immense
 
armée ? Plutôt que de sortir sur le champ de
 
bataille et me faire face si tu en avais le courage.
 
Si tu oublies qui je suis, laisse-moi te rappeler que
 
je suis Abul Hassan. Je suis celui qui a abattu ton
 
grand-père, ton oncle, et ton frère le jour de Badr.
 
Et aujourd’hui, ce même courage et cette même
 
épée sont avec moi, et je rencontre les ennemis
 
d’Allah swt avec la même férocité. Tu clames
 
vouloir la revanche du sang d’Usman (la) mais tu
 
sais très bien qui est son assassin. Pourquoi ne
 
vas-tu donc pas prendre ta revanche auprès
 
d’eux ? Je sais qu’il s’agit là de ta haine éternelle
 
envers moi qui ne te permettra pas de trouver le
 
confort, mais je t’assure que tu vas bientôt faire
 
face à l’immense colère d’Allah swt. » (Sharahrul
 
Najul Balagha)
 
• « Je suis le père de Shabbar (Imam Hassan a.s)
 
et de Shabbir (Imam Hussain a.s) ». (Ayyun al
 
Mawiaz al Hikm)
 
• « Je suis le gardien des orphelins. » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis l’Imam de la création d’Allah swt. Je
 
suis le successeur du Messager d’Allah sawaw et
 
le mari de la maîtresse des femmes de l’univers. »
 
(Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis le Maître des pieux. » (Ayyun al
 
Mawiaz al Hikm)
 
• « Je suis l’Amirul Mo’ménine (L’Emir des
 
croyants). » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le fils d’Abdul Muttalib a.s. » (Sharah
 
Najul Balagha)
 
• En ce qui concerne sa lignée, Imam Ali a.s a
 
écrit à Muawiya : « Tu prétends être également de
 
la descendance d’Abdu Munaf, mais n’oublie pas,
 
les Umayya non jamais été comme les Hashim, ni
 
Harb comme Abdul Muttalib a.s ni Abu Sufyane
 
comme Abu Talib a.s. Un menteur ne peut être
 
digne de confiance. Le Haq (la vérité) ne peut être
 
comme le Batil (mensonge) tout comme un
 
Momine (croyant) ne peux être comme un Kafir
 
(mécréant). En vérité, tu es de la pire des familles
 
et tu suivras les traces de tes ancêtres. Allah swt
 
nous a honorés du Nabuwat (la prophétie) alors
 
que vous êtes ceux qui ont apporté l’Islam par la
 
force et la peur. » (Najul Balagha)
 
• « Je suis le frère de Mohammad sawaw et le fils
 
de son oncle et personne ne sera jamais capable de
 
déclarer cela mis à part moi. » (Masnud Abi Yalli)
 
• « Je suis le frère du Messager d’Allah sawaw,
 
son protecteur et celui par qui il châtie. »
 
(TafseerNoor al Saqlain)
 
• « Je suis le mari de Batool qui est la maîtresse
 
des femmes de l’univers, elle est pure et purifiée,
 
digne de confiance, et bien aimée par Allah swt et
 
Son Prophète, dont les fils sont les fils du Messager
 
d’Allah sawaw. » (Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis de Hassan a.s et d’Hussain a.s et
 
Hassan a.s et Hussain a.s sont de moi. » (Ibne Abi
 
al Hadeed)
 
• « Je suis celui dont l’oncle est le Maître des
 
Martyrs. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le frère de Jafar-e-Tayyar. » (Fazail
 
ibne Shazaan)
 
• « Je suis le premier à avoir adorer Allah swt. »
 
(Ibne Abi al Hadeed)
 
• « Je suis le gardien de la prophétie et l’exécuteur
 
testamentaire du Messager d’Allah sawaw. » (Ibne
 
Abi al Hadeed)
 
• « Je suis le premier qui pria aux côtés du
 
Messager d’Allah sawaw. » (Kunz al Aimal)
 
• « Je suis le conseiller du Prophète sawaw. »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le premier à avoir récité “La illaha
 
illallah” (Il n’y a de dieu excepté Allah swt). » (Ibne
 
Abi al Hadeed)
 
• « Je suis le premier à avoir attesté de la
 
prophétie de Mohammad le saint Prophète d’Allah
 
sawaw. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui a détruit les mécréants. »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui a dédié sa vie entière à la
 
religion d’Allah swt. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis le seul qui a dormi sur le lit du
 
Prophète d’Allah sawaw et l’a protégé contre les
 
mécréants. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le protecteur du Messager d’Allah
 
sawaw. » (Tafseer Noor al Saqlain)
 
Lors d’une discussion avec Abu Bakr, Imam Ali a.s
 
dit : « Ô Abu Bakr ! Je te demande de jurer par
 
Allah, qui a protégé le Messager d’Allah sawaw, toi
 
ou moi ?
 
Abu Bakr répondit : « En vérité, c’est vous (Imam
 
Ali a.s) qui l’avez protégé. » (Tafseer Noor al
 
Saqlain)
 
• « Je suis une partie du Messager d’Allah sawaw.
 
Mon sang est son sang. Ma chair est sa chair. Mon
 
savoir est son savoir. Ma bataille est sa bataille.
 
Mon traité est son traité. Mon cœur est son cœur.
 
Mon grand-père est son grand-père. » (Ayyun al
 
Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis le plus aimé par le Messager d’Allah
 
sawaw. » (Manaqib al Mughazli)
 
• « Je suis la lumière du Messager d’Allah
 
sawaw. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui qui a dissipé les préoccupations
 
du Messager d’Allah sawaw. » (Ayyun al Maqaiz al
 
Hikm)
 
• « Je suis le porte-étendard du Prophète sawaw
 
dans ce monde et dans l’au-delà. » (Tafseer Noor al
 
Saqlain)
 
• « J’ai donné la vie à la Sunnah (les traditions du
 
Prophète sawaw) et détruit le Bidat (les
 
innovations). » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis le tueur de Kufar (la mécréance). »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « J’ai abattus la mécréance le jour de Badr et
 
Hunain. Je suis celui qui puni ceux qui renient
 
Allah swt. » (Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « J’ai détruit ceux qui se sont ligués contre le
 
Messager d’Allah sawaw le jour d’Ohad. » (Fazail
 
ibne Shazaan)
 
• « J’ai abattu Amr bin abu Dowd lors de la
 
bataille de Khandaq. » Dans la bataille de
 
Khandaq, Amr bin abu Dowd (la) défia l’armée de
 
l’islam à la guerre. C’était un très brave guerrier
 
et était connu dans toute l’Arabie. L’ensemble des
 
compagnons du Messager sawaw avait peur de lui.
 
L’imam Ali a.s dit : « Ô Prophète d’Allah sawaw !
 
J’irai et je le combattrai. »
 
Le Prophète sawaw dit : « Ô Ali a.s ! C’est Amr bin
 
abu Dowd. C’est un combattant réputé. »
 
L’Emir des croyants a.s répondit : « S’il est Amr
 
alors moi je suis Ali bin Abu Talib a.s. »
 
Le Messager sawaw dit : « Ô Ali a.s vient près de
 
moi. »
 
Lorsqu’il se rapprocha, le Prophète sawaw plaça
 
son turban sur la tête d’Ali a.s et lui donna
 
Zulfiqar. Puis le Messager d’Allah sawaw pria : « Ô
 
Allah swt ! Béni Ali a.s par la victoire. »
 
Imam Ali a.s entra sur le champ de bataille. Amr
 
demanda à l’Imam a.s : « Ô jeune homme ! qui est
 
tu ? »
 
L’Imam a.s répondit : « Je suis Ali ibn Abu Talib
 
a.s, cousin et gendre du Prophète d’Allah sawaw. »
 
Amr dit : « Ton père, Abu Talib a.s était mon ami.
 
Par conséquent, je n’aimerai pas te tuer. S’il te
 
plait, repart et envoi quelqu’un d’autre à ta place. »
 
L’Imam a.s répondit : « Mais je préférerai
 
t’abattre. »
 
Amr se mit en colère et dit : « J’ai entendu
 
Mohammad sawaw dire : « Si un musulman est
 
tué sur un champ de bataille, alors il ira au
 
Paradis et s’il tue un kafir alors il sera récompensé
 
avec le Paradis. »
 
Imam Ali a.s dit : « Oui, c’est exact, mais j’ai aussi
 
entendu que tu as dit : « Si une personne me défie
 
sur trois choses lors d’une bataille alors
 
j’accepterai l’un de ces trois défie. »
 
Amr répondit : « Sans aucun doute. »
 
Imam Ali a.s dit : « Dans ce cas je te propose trois
 
choses. La première est de réciter le Kalima
 
(attestation de foi) et de devenir musulman. »
 
Amr dit : « je rejette cela. »
 
Imam Ali a.s dit : « Alors repart. »
 
Amr dit : « cela m’est impossible. La femme
 
d’Arabie ne me permettra jamais de vivre sans
 
m’accuser de craindre un enfant. »
 
Imam Ali a.s dit : « dans ce cas, présente-toi et
 
attaque moi. »
 
Amr dit : « Je n’imaginais pas qu’une personne
 
d’Arabie était capable de me dire ces paroles. »
 
Amr attaqua l’Imam Ali a.s. un nuage de poussière
 
se forma autour d’eux, de telle sorte qu’il ne
 
pouvait être vu. Lorsque les Munafiqs (hypocrites)
 
virent cela, ils dirent : « Ali a.s a été abattu. » Mais
 
lorsque la poussière se dissipa, les gens virent
 
qu’Ali a.s tenait la tête d’Amr dans sa main et que
 
le sang coulait de son épée. Imam Ali a.s rejoignit
 
le Messager sawaw dans cet état tout en disant :
 
« Je suis le fils d’Abdul Muttalib a.s et fuir d’un
 
champ de bataille pour un jeune homme est pire
 
que la mort. »
 
Lorsque le Messager d’Allah sawaw vit Ali a.s, il
 
l’étreignit et puis récita le célèbre Hadith : « Un
 
coup d’épée d’Ali a.s est plus grand que l’adoration
 
de la création tout entière. » (Tafseer Noor al
 
Saqlain)
 
• « Je suis Ali ibn Abi Talib a.s. »
 
L’imam Ali a.s avait dit ces mots à Amr bin Abu
 
Dowd (la) lorsqu’il défia les musulmans à venir le
 
combattre. Cependant, tous les hommes de
 
l’armée des musulmans étaient tellement pris de
 
peur qu’ils étaient assis comme des statuts gelés.
 
A plusieurs reprise Amr défia les musulmans,
 
l’Imam Ali a.s voulait se lever, mais le Messager
 
d’Allah sawaw disait : « Ô Ali a.s ! Reste assis.
 
Lorsque qu’Amr répéta son challenge une
 
troisième fois, l’Imam Ali a.s se leva à nouveau et
 
le Messager sawaw dit : « Ô Ali a.s ! c’est Amr bin
 
abu dowd. »
 
Imam Ali a.s répondit : « et je suis Ali ibn Abi
 
Talib a.s. »
 
C’est à ce moment que le Messager d’Allah sawaw
 
récita le hadith célèbre : « La foi (Iman) complète
 
va combattre la mécréance (Kufr) entière. »
 
(Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis celui qui a terrassé Marhab. » (Fazail
 
ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui a été victorieux lors de la
 
bataille de Khaybar. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui qui a été victorieux lors de la
 
bataille de Khandaq. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui qui a été victorieux lors de la
 
bataille d’Ohod. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui qui a été victorieux lors de la
 
bataille de Badr. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui qui a été victorieux lors de la
 
bataille de Honayn. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui qui a abattu ceux qui étaient
 
connus pour leur bravoure le jour de Khayber. »
 
(Fazail ibn Shazaan)
 
• « Je suis celui qui a détruit les idoles dans la
 
Kaaba. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui a vaincu l’associationnisme
 
dans ce monde. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis la manifestation d’Allah swt sur Sa
 
création. » (Tafseer Qummi)
 
• « Je suis Izn Allah (l’oreille d’Allah swt). »
 
(Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis celui à propos de qui Allah swt
 
questionnera le jour du jugement concernant leur
 
serment d’allégeance à Ma Wilayat. » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis celui pour qui Allah swt a révélé ce
 
verset : « Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous
 
votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait.
 
Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. » »
 
(Sourate Maïda, verset 3). (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le Zikr (souvenir) d’Allah swt. »
 
(Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis celui qui se tiendra sur Araaf. »
 
(Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis le Hujjat d’Allah swt sur sa création.
 
Les Munafiq (hypocrites) seront reconnu par Mon
 
animosité. Seul le mo’mine (croyant) m’aimera et
 
seul les Munafiqs auront de l’animosité envers
 
moi. » (Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis Siddiqé Akbar (le plus digne de
 
confiance). » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui punira les gens de l’enfer.
 
Personne ne peut dire cela excepté moi. Si un autre
 
revendique cela, alors il est un menteur. » (Tafseer
 
Noor al Saqlain)
 
• « Je suis cette corde solide d’Allah swt qui ne se
 
rompra jamais. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui réparti entre le Jannah
 
(paradis) et le Jahunnum (enfer). » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis le Seigneur du Kawthar. » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis celui qui a donné sa bague en sadqa
 
(aumône) durant la prière. » (Ayyun al Mawaiz al
 
Hikm)
 
• « Je suis le point du ب de Bismillah. » (Manaqib
 
ibne Shahr Ashoob)
 
• « Je suis le point. Je suis le Khat (lettre). »
 
(Yanabe al Muwada)
 
• « Allah swt a fait de moi et de mes Ahlal Bayt
 
a.s (les gens de la demeure) les seigneurs de
 
l’univers entier. » (Al Kafi)
 
• « Je jure par Allah swt ! je suis l’Imam-e
 
Moubine (Livre pur). » (Tafseer Safi)
 
• « Je suis celui qui différencie le vrai du
 
mensonge. » (Tafseer Safi)
 
• « Je suis l’héritier de Messager d’Allah sawaw. »
 
(Tafseer Safi)
 
• « Je suis la Wajha (face) d’Allah swt dans le
 
paradis. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je jure par Allah swt, je suis al Mountazar
 
(l’attendu). » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis cette corde solide d’Allah swt qu’Il a
 
ordonné à Sa création de s’accrocher. » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis celui qui va destituer les munafiqs
 
(hypocrites) du Kawthar. » (Kunz al Amal)
 
• « Je suis celui qui a été choisi par Allah swt pour
 
Sa création. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui par qui Allah swt est adoré. »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui par qui la création trouvera son
 
salut. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui pour qui les anges accomplissent
 
le Ziarat dans le paradis. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui donna le sadqa (aumône) en
 
état de Roukouh. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui pour qui le Messager d’Allah swt
 
dit : « celui pour qui je suis le maître, Ali a.s en est
 
le maître. » » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui pour qui Jibrail (Gabriel) a dit :
 
« Il n’y a pas d’épée comme Zoulfiqar et il n’y a pas
 
de courage comme celui d’Ali a.s. » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis la porte de la cité du Savoir. » (Ayyun
 
al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis la porte d’Allah swt. Celui qui entre
 
par-là obtiendra le salut. Celui qui s’attache à ma
 
Wilayah sera sauvé du feu de l’enfer. » (Fazail ibne
 
Shazan)
 
• « Je suis le représentant d’Allah swt. » (Fazail
 
ibne Shazaan)
 
• « Je suis le Zahir (l’apparent) d’Allah swt. »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui portera le drapeau le jour du
 
jugement. » (Ayyun al Mawaiz al Hikm)
 
• « Je suis le Hujjat (la preuve) d’Allah sur Sa
 
création. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis la prière du croyant. » (Fazail ibne
 
Shazaan)
 
• « Je suis « hayya ala salat » (l’empressement à
 
la prière) » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis « Hayya ala falah » (l’empressement au
 
salut). » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis « hayya ala khairul amil »
 
(l’empressement à la meilleure des choses). »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le dépositaire de la connaissance
 
d’Allah swt. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis Dhoul Qarnain. » (Ayyun al Mawaiz al
 
Hikm)
 
• « Je suis l’apparent du Seigneur. » (Biharul
 
Moarif)
 
• « Je suis le seigneur des Successeurs. » (Tafseer
 
Noor al Saqlain)
 
• « Je suis celui qui possède la connaissance sur
 
toutes choses. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis le témoin et je suis celui qui est
 
témoin. » (Mashariqul Anwar)
 
• « Je suis le propriétaire de Zoulfiqar. » (Ayun al
 
Mowaiz al Hikm)
 
• « Je suis celui que craignent les Djinns. »
 
(Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis Siratul Moustaqim (le droit chemin). »
 
(Biharul Anwar)
 
• « Je suis le chef du groupe qui a été guidé par
 
moi et qui cours vers ma lumière (Noor). » (Najul
 
Balagha)
 
• « Je suis celui dont les Shias seront compté
 
parmi les Awliya (amis d’Allah swt) le jour du
 
jugement. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis celui qui connait les noms de tous mes
 
Shias. » (Fazail ibne Shazaan))
 
• « Je suis celui dont les Shias n’aiment les autres
 
seulement à cause de moi et ne haïssent à cause de
 
moi, peu importe si ceux qu’ils aiment sont leurs
 
pères ou leurs fils. » (Fazail ibne Shazaan)
 
• « Je suis Ali ibn Abi Talib a.s que vous aimez.
 
Uqba rapporte : « J’ai entendu Imam Jaffar Sadiq
 
a.s dire : « Lorsqu’une personne est sur le point de
 
mourir, durant les derniers instants, elle voit Ali
 
ibn Abi Talib a.s qui dit à cette personne : « Je suis
 
Ali ibn Abi Talib a.s, celui que tu aimes. » » »
 
Le narrateur dit : « J’ai demandé à l’Imam : « Est-
il possible pour une personne d’assister à cela et
 
ensuite revenir dans ce monde ? » »
 
L’imam répondit : « Cela ne pourra jamais se
 
produire. » » (Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis celui qui aide les croyants et qui
 
intercèdera en leur nom auprès du Seigneur. »
 
(Tafseer Noor al Saqlain)
 
• « Je suis celui qui reconnaît la tromperie sous
 
toutes ses formes, et je reconnais ceux qui rompent
 
le serment d’allégeance. » (Biharul Anwar vol 41)
 
• « Je suis Moi et Muawiya (la) est Shaytan
 
(Satan) fils de Shaytan (la). » (Sharahrul Najul
 
Balagha)
 
• « Je suis le premier à inviter la création vers le
 
livre d’Allah swt. » (Sharahul Najul Balagha)
 
• « Je suis le Guide. » (Najul Balagha)
 
• « Je suis le destructeur de la fitna. » (Biharul
 
Anwar)
 
• « Qui suis-je ? »
 
L’Emir des croyants a.s prononça un sermon, alors
 
Ibn Sabah se leva et dit : « Tu es Toi et seulement
 
Toi peux être Toi » et il continua à répéter cela.
 
Imam Ali a.s dit : « Que la colère d’Allah swt soit
 
sur toi. Explique ce que tu veux dire par là. Qui
 
suis-je ? »
 
L’homme répondit : « Tu es Allah swt. »
 
L’Emir des croyants a.s ordonna à ses compagnons
 
de l’arrêter lui et tous ceux qui faisaient partie de
 
son groupe. » (Sharahul Nahjal Balagha)
 
• « Je suis le serviteur d’Allah swt. »
 
« Une fois, l’Emir des croyants voyageait lors du
 
mois de Ramazan (Ramadhan). Il vit alors un
 
groupe de gens manger. L’Imam a.s leur
 
demanda : « Êtes-vous des gens qui voyage ou êtes-
vous souffrant ? »
 
Ils répondirent : « Ni l’un, ni l’autre. »
 
L’Imam a.s leur demanda : « Alors pourquoi êtes-
vous en train de manger durant le mois de
 
Ramazan ? »
 
Ils répondirent : « Tu es notre Seigneur. Tu es
 
notre Allah. Par conséquent, nous n’avons pas
 
besoin de jeûner durant le mois de Ramazan car tu
 
nous pardonneras. »
 
Après avoir entendu ces mots, Ali a.s descendit de
 
son cheval, accomplit un Sajdah (acte de
 
prosternation) et dit : « Que la colère d’Allah swt
 
soit sur vous ! Je suis juste le servant d’Allah swt.
 
Je vous avertis de revenir vers l’Islam et de réciter
 
« La illallaha illallah ».
 
Mais ils refusèrent. L’Imam a.s leur dit cela à
 
plusieurs reprises, mais à chaque fois ils
 
refusaient d’accepter. Alors Ali a.s leur ordonna de
 
s’attacher avec des cordes et d’allumer un feu. Puis
 
il leur ordonna de se jeter dans le feu. Avant de les
 
jeter dans le feu, l’Imam a.s leur demanda à
 
nouveau de revenir à l’Islam. Mais une fois encore
 
ils refusèrent et dirent : « Vraiment, Tu es Allah
 
swt. »
 
L’Imam leur ordonna de se jeter dans le feu et ils
 
furent tous brûlé. » (Sharahul Najul Balagha)
 
• « Durant le Califat de l’Emir des croyants a.s, la
 
rivière de Fourate fut inondée. L’Imam a.s parti là-
 
bas avec l’Imam Hassan a.s et l’Imam Hussain a.s.
 
Les gens se rassemblèrent et l’Imam Ali a.s
 
prononça un sermon.
 
Il dit : « Je jure par Allah swt, Moi et mes deux Fils
 
seront abattus. Et Allah swt, gardera un Imam de
 
ma lignée en Ghaybat (occultation). Lorsqu’il
 
réapparaîtra, il prendra la revanche de Notre
 
sang. » » (Al Ghaibah)
 
• « Par le Seigneur de la Kaaba, j’ai été couronné
 
de succès. »
 
Ce sont là les mots bien connus et tristement
 
célèbres de l’Emir des croyants a.s qui ont été
 
rapportés par tous les historiens à travers les âges.
 
Lorsqu’Ibn Muljim (la) frappa son épée sur la tête
 
de l’Emir des croyants durant sa prière, l’Imam a.s
 
dit : « Par le Seigneur de la Kaaba, j’ai été
 
couronné de succès ». » (Biharul Anwar, Manaqib
 
ibne Shahr Ashoob, Asad al Ghabba, Tareeq ibne
 
Asakar)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Quran Explorer - Interactive Audio Recitations & Translations

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site