Imam Al Mehdi as

Al Imam al- Mahdi (as)

IMAM MOHAMMAD AL MAHDI (as)

"Celui qui meurt sans connaître l'imam de son temps, meurt "en Jahiliyah' (temps de l'ignorance avant l'arrivée du Prophète (S.A.W.) en Arabie)".

Le Prophète Mohammad (S.A.W.)

 

Nom

Mohammad bin Hassan

Titre

Al Mahdi (le guide), Al Houjjat (la preuve d'Allah), Al Mourtaza (Celui qui attend l'ordre d'Allah), Al Mountazir (Celui qui est attendu), Sahébouz Zamàne (Maître du temps), Al Quaîm (Le présent)

Kouniya

Aboul Qassim

Né le

Vendredi 15 Shàbàne 255 (ah) à Samarra (Iraq

Père

Imam Hassan Askary

Mère

Bibi Narjis Khatoun

Sa naissance:

:
:
:
:
:
:

Bibi Hakima qui était la sœur de notre 10è Imam raconte qu'elle est allée chez son neveu (notre 11è Imam) pour l'iftare le 15 Shàbàne de l'an 255 AH. Le 11è Imam lui a demandé de rester car son fils allait bientôt naître, dit-il. Il n'y avait aucun signe de grossesse sur Bibi Narjis Khatoun. Le 11è Imam lui a demandé de réciter le sourat "al Qadr" sur Bibi Narjis Khatoun.

Au moment de Fajr du 15 Shàbàne, Bibi Hakima a entendu le sourat récité du ventre de Narjis Khatoune. Le 11è Imam lui dit que la naissance allait bientôt avoir lieu.

Aussitôt qu'il est né, le 12è Imam a accompli le Sidjdà et a proclamé l'Unicité d'Allah et la prophétie du Prophète Mohammad (S.A.W.). Il a également récité le 5è ayat du sourat Al Qassas: (28 :5). "Mais nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre et en faire des dirigeants et des héritiers".

Sur son bras droit était écrit le 82è ayat du sourat Bani Israïl (17:82 ). "Et dis, le Droit s'en est venu, et le faux s'en est allé. Oui le faux c'est ce qui s'en va".

Le 11è Imam a parlé de cette naissance à quelques-uns seulement de ces plus fidèles croyants et à quelques-uns de ces serviteurs de maison.

Une des serviteurs appelée Nassima, quand elle est allée voir le bébé Imam dans son berceau, elle l'a salué, a obtenu la réponse à son salut. Puis quand elle a éternué, l'Imam lui dit : "Yarhakomoullah ; c'est une bénédiction d'Allah et vous avez l'immunité contre la mort pendant trois jours".

Ghaybat

Ghaybat-é-Soughra : 260-329 AH

Ghaybate-é-Koubra : 329…

Pouquoi le Ghaybate ?

L'Imam As-Sadiq (as) a dit c'est une prévention contre l'assasinat.

Ishaq-bin Yaqoub (sur l'autorité du 12è Imam) dit que tous les imams furent sous des dirigeants oppressifs. Notre 12è Imam est occulté pour pouvoir se soulever (quand il réapparaîtra) indépendamment (sans obédience aux dirigeants).

Mohammad Yaqoub al Koulayni a dit que le ghaybate est un test de la part d'Allah pour examiner la solidité de la croyance en Imam.

S'il doit rester en Ghaybate quelle est l'utilité de son existence ?

La croyance créée l'espoir donnant de la force aux oppressés. C'est aussi un frein pour les injustes car l'on est toujours conscient de la présence constante de l'Imam.

Pourquoi s'arrêter au 12 ? Pourquoi l'imamat n'a pas continué et que le dernier imam avant qyàmat aurait fait le travail du 12è imam ?

Parce que celui qui doit nettoyer la terre en y éliminant tous les méfaits et l'injustice, il est nécessaire qu'il soit né près de l'islam originel et apporter un Islam pur et des idées islamiques "pristive". Il est nécessaire de le voir depuis son point de départ et tous les " upheavals " dans le monde. L'épérience personnelle du passé le rendra sans crainte des éventuelles superpuissances, aussi fortes qu'elles puissent être.

Pourquoi le Ghaybat-é- soughra ?

C'est pour habituer les Shiàs à approcher les érudits chercheurs au lieu de l'Imam lui-même. Cela a débuté durant le temps du 10è Imam qui était presque en résidence surveillée à Samarra et en déplacement fréquent.

Ghybat-é-soughra : 260-329

C'était l'occultation mineure pendant laquelle l'Imam avait désigné des représentants (Naïb, Safirs…).

Il y a eu quatre représentants :

  1. Ossman bin Saîd (ar) 

 

    2. Mohammad bin Ossman (ar)

 

 

 

     3.Houssein bin Rawh (ar)

  

 

 

   4.Ali bin Mohammad Samry (ar)

 

Ossman bin Saîd (ar)

On dit qu'il était un serviteur du 9è Imam depuis qu'il était âgé de 11 ans, pour bénéficier de la confiance de l'Imam plus tard. Il a occupé la même position de confiance avec le 10è et 11è Imam qui avait dit à leurs Shiàs qu'après lui ils ne verraient pas le 12è Imam et qu'ils devraient obéir à Ossman. Après le Martyre du 11è Imam, Ossman s'est installé à Bagdad, et déguisé en vendeur de beurre il organise la collecte de Khoums pour l'Imam. Il a servi le 12è Imam pendant 18 mois et a reçu une lettre de l'Imam peu avant sa mort lui disant de désigner son fils Mohammad comme le représentant suivant.

Mohammad bin Ossman (ar)

Il a repris le chemin tracé par son père en se déguisant comme vendeur de beurre. Il a continué à garder secret l'existence de l'Imam sous le règne des Abassides jusqu'au début du règne d'Al Moutadid. Puis le dirigeant a commencé à chercher activement l'Imam et a fait tuer d'innombrables mo-mines ayant même une petite ressemblance avec l'Imam. Des espions ont été formés pour détruire le réseau du Khoums. L'Imam a délivré un ordre aux Shiàs de ne pas parler de lui et de ne pas montrer les mass'alàs de Khoums à autrui que s'ils sont absolument sur de leur sécurité. Comme indiqué par le 12è Imam, il a désigné Houssein bin Rawh comme le représentant suivant après son décès en 305 AH.

Houssein bin Rawh (ar)

Son kouniyya était Aboul Qassim. Sa nature sociable lui a fait gagner le respect même des ahlouls Sounnah. Il gardait secret ses activités de représentant tout en gardant de bonnes relations avec les dirigeants. C'est à lui qu'on adresse nos "Arizàs" pour être délivré à l'Imam. Il a servi avec dévouement jusqu'à sa mort en Shàbàne 326 AH, revelant la désignation de Ali bin Mohammad Samry après lui.

Ali bin Mohammad Samry (ar)

Il n'a servi que trois ans seulement. Une semaine avant sa mort, il a reçu une lettre de l'Imam lui disant sa future mort et qu'il n'y aurait plus de représentants désignés après lui et que l'Imam allait entrer maintenant en ghaybat-é-koubra (occultation majeure). L'Imam réapparaîtra ensuite par la volonté d'Allah. Ali bin Mohammad Samry est mort le 15 Shàbane 329 AH.

Ghaybat-é-koubra : 329 à … ?

Le ghaybate de Imam est décrit par les Aîmmas comme celle du prophète Youssouf (as) qui était parmi ses frères alors qu'ils ne le reconnaissaient pas.

L'Imam est connu pour être "rencontré" dans trois occasions

  1. Au moment d'extrêmes difficultés
  2. Au moment de Hajj
  3. Il assiste aux funérailles de chaque croyant qui est complètement en règle pour son khoums.  

Durant ce temps, il continue à guider. De nombreuses lettres de l'Imam ont été reçues, par exemple, par Ishaq bin Yaqoub, Sheikh moufîd…pour ne citer qu'eux, 30 personnes dans le monde (pas forcément des Moudjtahildines) le rencontrent régulièrement. On rapporte aussi que Jaziratoul Khazra (l'île verte) est un vaste pays sous la royauté de l'Imam et habité par un grand nombre de Shias et gouverné par la famille de l'Imam.

    Responsabilités durant ghaybat-é-koubra

  1. Prier pour la protection de l'imam tout le temps
  2. Etre prêt dans l'attente de l'Imam tout le temps
  3. Donner du Sadqa pour l'Imam
  4. Prier pour sa réapparition  
  5. Devant chaque difficulté, petite ou grande, demander l'assistance de l'Imam
  6. A chaque fois que son nom est récité ou entendu, l'on doit se lever si possible, lui envoyer les salàmes, mettre les mains sur la tête et se courber (en forme de salut)
  7. Si possible, accomplir le Hajj/Oumra pour l'Imam (après son propre wajib Hajj).

     

Quelques signes de réapparition de l'Imam Al Mahdi (as)

Le moment réel de son apparition n'est connu que par Alla (s.w.t.). Cependant, des indications variées ont été données par nos Aîmmas.

  1. Ce sera un vendredi
  2. Ce sera le 10è jour de Moharram (Ashoura)
  3. Ce sera un siècle impair
  4. Il y aura aussi bien une éclipse solaire que lunaire au mois de Ramazàne
  5. Une voix sera entendue annonçant la réapparition de l'Imam et qui sera entendue par tout le monde dans leur propre langue
  6. Imam Ali (as) a raconté à Sa'as bin Sawhàne :
    1. il y aura un grand bruit venant du ciel qui perçera les tympans
    2. Nasibayn (Irak) brûlera des quatre cotés
    3. Basra sera abandonnée
    4. Turquie sera gouvernée par les Ossmanis
    5. les gens usurperont ce qu'on leur a confié
    6. les gens "tueront le Namaze.(Il ne sera pas abandonné mais son essence sera détruit).  

    7- Les gens porteront la musique dans leurs poches

    8- Les 5è 6è et 7è Imams ont dit :

    Un grand homme parmi les gens de Qoum se soulèvera en tant que chef. Il invitera les gens vers la vérité. De braves gens comme de montagnes fortes, ne craignant pas le combat et croyant fort à Allah viendront l'aider… A la fin, l'ennemi de l'Islam se retirera… Le gouvernement Islamique sera établi par le peuple lui-même. Kouffa deviendra stéril en Connaissances islamiques… Alors que Qoum deviendra le centre du Fiqh islamique… à tel point qu'il se propagera à travers le monde et qu'aucune personne ne restera ignorant du message de l'Islam.

    Ces gens seront les vice-gérants du 12è Imam. Leur gouvernement continuera et atteindra la réapparition du 12è Imam. Ils ne confieront le gouvernement établi par eux à personne sauf à Imam à son apparition.

    9- Imam Ali (as) amena Koumayl ibn Ziyàd vers la sortie de Kouffa et lui montra où il sera enterré. Puis il dit que tout autour de sa tombe il y aura de grands buildings portant le signe de Shaytan au-dessus. Le signe s'appellera "Antenna".

       

      1. Soufyane apparaîtra. Il sera juif, mais se fera passer pou un musulman. Il sera appuyé totalement par les gouvernements chrétiens, et sa mission sera de détruire les Shiàs. Il offrira des récompenses à celui qui tue un Shia. Le résultat sera tel que même les voisins qui ont vécu pendant des années tueront des frères pour de l'argent. Son gouvernement sera à Shàm (qui dans le temps d'Imam Ali (as) incluait la Syrie, le Liban, la Palestine occupée et le Kurdistan). Il se fera finalement tué par le Prophète Issa (as).

         

      L'Imam apparaîtra à Makka et son "Zouhour" se fera en deux étapes. (Similaire à la prophétie du Saint Prophète).

      1er étape

      Ce sera tenu secret et non annoncé à tous (seulement à quelques partisans).

      2ème étape

      Annonce ouverte le 10 Moharram (Ashoura)

      En Zilhajj précédent la réapparition de l'Imam le jour de Ashoura, 40 mo-mines qui seront des compagnons intimes de l'Imam, sentiront l'approche du "Zouhour" et iront pour le Hajj. Ils ne reviendront plus à la maison et le 15 Zilhajj, ils iront vers la Kaaba et pleureront beaucoup.

      L'un d'eux sera appelé par l'Imam, présenté et sera désigné comme le représentant des 40. Ils rencontreront tous l'Imam entre le 16 et le 22 Zilhajj. L'Imam leur dira que l'un d'eux devra annoncer l'arrivée de l'Imam à la porte de la Kaaba, mais celui qui le fera sera tué immédiatement.

      Le 25 Zailhajj, l'annonce se fera et l'annonceur sera tué (ce sera le sang de Nafse Zakiyya- âme pure, celui dont le sang touchera la Kaaba et qui est mentionné dans de nombreuses prophéties).

      Son sang sera vengé deux semaines plus tard, quand l'Imam apparaîtra lui-même à la Kaaba.

      Ceux qui répondront à l'appel seront 313 en nombre. L'armée de l'Imam consistera 10000 mo-mines.

      L'imam établira son gouvernement à kouffa et sa trésorerie à Masjidous Sahla.

      Notes additionnelles sur la réapparition de l'Imam

      Dans le "Ghaybate" de Sheikh Toussi, Abou Bassir rapporte que Imam Jaffar as Sadiq (as) a dit : "L'appel au nom de Qaïm (c'est -à- dire Imam al Mahdi (as)) sera fait la nuit du 23 Ramazàne et il fera sa réapparition le jour de Ashoura, jour du Martyre d'Imam Houssen (as)."

      Sheikh Sadouq dans son livre "Kamàlouddine" rapporte sur l'autorité de Zarrarah qu'Imam Jaffir as Sadiq (as) a dit : "L'annonceur appellera le nom de Qaïm (as)", je lui demandais si lappel sera pour un groupe particulier ou si c'est pour tout le monde ? Imam Jaffar as Sadiq (as) a dit : "Sheytane ne laissera pas les gens seuls. Il appellera plus tard dans la nuit et induira les gens dans le doute."

      Dans le 13ème volume de Biharoul Anwàr, on rapporte que l'Imam Baqir (as) a dit : "Le Qaïm (Imam al Mahdi) enverra un de ses compagnons à Makka et lui demandera d'informer les gens qu'il est l'envoyé par un tel vers vous et que nous sommes le Ahloul Bayte béni de Dieu, le récepteur du Message (Rissalat) et Khilafà, et que nous sommes la descendance de Mohammad (s.a.w.), et que depuis le temps où le Saint Prophète (s.a.w.) a quitté ce monde jusqu'à présent, nous avons été oppressés et privés de nos droits qui ont été usurpés. Aussi, nous vous appelons de nous venir en aide. Quand ce jeune homme prononcera ces mots, on l'attrapera et le décapitera entre" Rukn " et "Madam " (dans la masjidoul Haram) et ce jeune homme sera le "Nafse Zakiyya"… Et entre la mort de "Nafsé Zaki" et la réapparition de l'Imam Al Mahdi (as), il n'y aura pas un temps de 15 nuits".

      Le Mahdi promis, qui est habituellement désigné par ses titres de Imam al Asr (l'Imam « du temps ») et sahib al Zamân (Seigneur du temps), est le fils du onzième Imam. Son nom est le même que celui du Prophète. Il est né à Samarra en 256/868 et jusqu'en 260/872 vécut sous l'attention et la tutelle de son père. II vécut caché et seule une élite parmi les chi’ites put le rencontrer.

      Après le martyre de son père il devint Imam et sur Ordre divin entra en occultation (ghaybat). Dès lors il n'apparut plus qu'à ses représentants (nâ'ib) et seulement dans des circonstances exceptionnelles.
      Les représentants spéciaux de l’Imam :

      L'Imam choisit comme représentant spécial Othman Ibn Sa'id Amri, un des compagnons de son père et de son grand-père qui était son intime et son ami de confiance. Par son représentant, l'Imam répondait aux question et demandes des chi’ites.

      Après Othman ibn Sa'id, son fils Mohammad Ibn Othman Amri fut désigné comme représentant de l'Imam. Après la mort de Mohammad Ibn Ossman, ce fut Abu al Qasim Hussein Ibn Rouh Nawbakhti qui assuma la tâche de représentant spécial; et après sa mort ce fut Ali Ibn Mohammad Sammari.

      Quelques jours avant la mort d'Ali Ibn Mohammad Sammari en 329/939 une information vint de la part de l'Imam annonçant que dans six jours Ali Ibn Mohammad Sammari mourrait. Il en résulterait que la représentation spéciale de l'Imam cesserait et que la grande occultation (ghaybat-é-Koubrâ) commencerait et continuerait jusqu'au jour où Dieu permettrait à l'Imam de se manifester.

      L'occultation du l2ème Imam se divise donc en deux parties : la première, l'occultation mineure (ghaybat-é-Soughrâ) qui commença en 260/872 et finit en 329/939 durant environ soixante dix ans. La deuxième, l'occultation majeure, qui commença en 329/939 et qui continuera aussi longtemps que Dieu le voudra: Dans un hadith sur l'authenticité duquel tout le monde est d'accord, le Prophète a dit: <<S'il ne devait rester pour l'existence du monde qu'un seul jour, Dieu prolongerait ce jour jusqu'à ce qu'il y envoie un homme de ma communauté et de ma famille; son nom sera identique au mien; il remplira la terre d'équité et de justice comme elle a été remplie d'oppression et de tyrannie>>
      Sur l'apparition du Mahdi :

      Dans la discussion sur la prophétie et l'Imamat, on a dit que, par suite de la loi du gouvernement général qui régit toute la création, l'homme possède nécessairement le pouvoir de recevoir la révélation par la prophétie, laquelle le dirige vers la perfection et le bien être de l'espèce humaine. II est clair que si cette perfection et ce bonheur n'étaient pas possibles pour l'homme, dont la vie contient un aspect social, le fait d'être investi de ce pouvoir serait un nonsense et une futilité. Mais il n'y a pas de futilité dans la création.

      En d'autres mots, depuis que l'homme est sur terre, il a eu le désir d'une vie sociale heureuse au plein sens du mot, et s'est évertué à l'obtenir. Si un tel désir n'avait pas de réalisation objective, il n'aurait jamais été imprimé dans la nature intime de l'homme, de même que s'il n'y avait pas eu de nourriture, il n'y aurait pas eu de faim. Ou encore s'il n'y avait pas eu d'eau il n'y aurait pas eu de soif, et sans l'existence de la reproduction il n'y aurait pas eu de désir sexuel.

      Par conséquent, par nécessité interne et détermination, viendra un jour où la société humaine sera comblée de justice et où tous les hommes vivront dans la paix et la tranquillité, où les êtres humains seront en pleine possession de la vertu et de la perfection. L'établissement d'une telle condition sera l'oeuvre de l'homme, mais avec le secours divin. Et le chef d'une telle société ,qui sera le sauveur des hommes, est nommé, dans le langage du hadith, le Mahdi.

      Dans les différentes religions qui gouvernent le monde telles que l'Hindouisme, le Bouddhisme, le Judaïsme, le Christianisme, le Zoroastrisme et l'Islam, existent des références à un personnage qui viendra comme le sauveur de l'humanité. Ces religions ont habituellement annoncé la bonne nouvelle de sa venue, bien qu'il existe naturellement certaines différences dans les détails, quand on compare attentivement les enseignements. Le hadith du Prophète, sur lequel tous les musulmans tombent d’accord : " Le Mahdi est de ma progéniture>> se réfère à la même vérité.

      Il y a de nombreux hadith, rapportés dans les sources sunnites et chi’ites du Prophète et des Imams, au sujet de l'apparition du Mahdi, spécifiant qu'il est de la descendance du Prophète et que son apparition rendra la société humaine capable d'atteindre la vraie perfection et la pleine réalisation de la vie spirituelle. De plus, il y a de nombreuses autres traditions déclarant que le Mahdi est le fils du onzième Imam, Hassan al-Askari. Ils s'accordent pour dire qu'après sa naissance et après une longue occultation, le Mahdi apparaîtra, remplissant le monde de justice, après que celui-ci eût été corrompu par l'iniquité.

      Par exemple, Ali Ibn Mussa al-Ridâ (le huitième Imam) a dit : « Après moi, l'Imam sera mon fils Mohammad, après lui son fils Ali, après Ali son fils Hassan et après Hassan son fils Hodjdjat al-Qâ'im, qui est attendu pendant son occultation et obéi pendant sa manifestation. S'il ne restait qu'un seul jour d'existence au monde, Dieu le prolongerait jusqu'à ce qu'il se manifeste pour remplir le monde de justice, comme il avait été rempli d'iniquité. Mais quand ? Pour ce qui est de l' « Heure » mon père m'a rapporté avoir entendu de son père qui l'avait entendu de son père qui le tenait de ses ancêtres qui l'avait entendu de la bouche de Ali, qu'on avait demandé au Prophète : O ! Prophète de Dieu, quand surgira le Qâ'îm du sein de ta famille ? Il répondit : Son cas est analogue à celui de l'« Heure » (de la Résurrection). Lui Dieu seul en dévoilera le terme. (Sa méconnaissance) pèse aux habitants des cieux et de la terre. Elle vous surprendra à l'improviste » (Coran,7 :187)

      Safr Ben Abi Dolaf a dit : « J'ai entendu Abu Dja'far Mohammad bin Ali al-Ridâ (le neuvième Imam) dire l'Imam après moi est mon fils Ali, ses ordres sont mes ordres, ses paroles sont les miennes, lui obéir c'est m'obéir. Après lui l'Imam sera son fils Hassan. Ses ordres seront les ordres de son père, ses paroles seront les paroles de son père, lui obéir sera obéir à son père. » Après ces paroles l'Imam resta silencieux. Je lui dis : « O ! fils du Prophète, qui sera l'Imam après Hassan ? » L'Imam s’écria : « En vérité son fils sera l'Imam attendu qui est al Qâïm Bi1-Haqq (celui qui est soutenu par la Vérité)

      Moussa Bina Dja'far al-Baghdâdi a dit : " J'ai entendu l'Imam Abou Mohammad al-Hassan Bin 'Ali (le onzième Imam) dire : Je prévois qu'après moi il y aura des divergences au sujet de mon successeur. Celui qui accepte les Imams après le Prophète mais refuse mon fils est comme ceux qui acceptent tous les prophètes mais refusent la prophétie de Mohammad - sur lui la paix et le salut -. Qui refuse le Prophète de Dieu est comme celui qui refuse tous les prophètes car obéir au dernier d'entre nous est comme obéir au premier et refuser le dernier d'entre nous est comme refuser le premier. Mais prenez garde ! En vérité pour mon fils il y aura une occultation pendant laquelle beaucoup seront en proie au doute hormis ceux que Dieu protège

      Les adversaires du shiisme font remarquer que selon les croyances de cette école, l'Imam caché devrait être âgé de douze siècles ce qui est impossible pour un être humain. En réponse il faut dire que cette remarque est fondée sur l'invraisemblance d'un tel événement et non sur son impossibilité. Naturellement une si longue durée de vie est invraisemblable. Mais ceux qui étudient les hadiths du saint Prophète et des Imams savent qu'ils se rapportent à un personnage doué de qualités miraculeuses. Les miracles ne sont certainement pas impossibles ni ne peuvent être niés par des arguments scientifiques. On ne pourra jamais prouver que les causes et les agents qui se manifestent dans notre monde sont uniquement ceux que nous pouvons voir et connaître. Ainsi il est possible que dans un ou plusieurs membres de l'humanité opèrent des causes et des agents qui leur permettent une très longue vie de plusieurs milliers d'années. La médecine n'a pas encore perdu l'espoir de découvrir un moyen pour atteindre à des limites de vie beaucoup plus reculées. De toute manière de telles critiques de la part des " gens du Livre " comme les Juifs, les Chrétiens ou les Musulmans sont beaucoup plus étranges puisqu'ils acceptent les miracles des prophètes, en accord avec leurs saintes Ecritures.

      Les adversaires du shiisme disent aussi que si ce dernier considère l'Imam comme indispensable pour l'interprétation des ordres et des vérités de la religion et pour guider le peuple, son occultation représente la négation de ce but puisqu'on ne peut pas communiquer avec un Imam en occultation : celui-ci ne peut par conséquent exercer aucune influence effective. Ils disent encore que si Dieu veut faire surgir un Imam pour réformer l'humanité, il peut le susciter au moment voulu, sans qu'il soit nécessaire de le faire des milliers d'années auparavant. La réponse est que ces gens n'ont pas vraiment saisi la signification de l'Imam, dont la tâche n'est pas uniquement d'expliquer les sciences religieuses et de guider le peuple dans le monde d'ici-bas. De même qu'il a la tâche de guider les hommes dans l'autre monde l'Imam assume aussi la fonction de la walâyat et de la direction ésotérique des hommes. Il est celui qui dirige la vie spirituelle de l'homme et qui oriente vers Dieu les aspects intérieurs de l'action humaine. Il est clair que sa présence physique ou son absence n'a pas de conséquences sur ces choses. L'Imam veille sur les hommes de l'intérieur et se maintient en communion avec leur âme et leur esprit, même s'il reste caché à leurs yeux. Son existence est toujours nécessaire même si le temps de sa manifestation et de la réintégration universelle qu'il doit opérer n'est pas encore arrivé. les sciences religieuses et de guider le peuple dans le monde.

      Le Mahdi dans le sunnisme [modifier]

      La nature exacte du Mahdi n'est pas claire, mais selon la tradition sunnite on peut faire ressortir quelques constantes. Le Mahdi apparaîtra durant les derniers jours de l'existence du monde. Sa venue précèdera la seconde venue de Jésus sur terre qui est le Messie (arabe : مَسيح masīḥ, oint; consacré; messie).

      Les anges dirent:
      « Ô Marie ! Dieu t'annonce la bonne Nouvelle d'un Verbe émanant de lui :
      Son nom est : Le Messie, Jésus fils de Marie;
      illustre en ce monde et dans la vie future;
      il est du nombre de ceux qui sont proches de Dieu. »
      Le Coran V; 45.

      Selon les hadiths, le Mahdi doit faire partie de la famille du prophète de l'islam. On dit qu'Ali ibn Abî Tâlib quatrième calife des musulmans et gendre de Mahomet, a rapporté de ce dernier :

      « Même s'il reste de longs jours d'ici le jour du Jugement, Dieu enverra certainement un homme de ma famille qui emplira ce monde de justice et d'équité. »

      Ce sont donc deux personnes distinctes mais elles travailleront ensemble pour combattre le mal et instaurer la justice sur la terre. C'est le Mahdi qui devrait apparaître en premier ; après un règne de plusieurs années au cours duquel il aura réunifié la nation islamique divisée, Jésus apparaîtra "descendant du ciel soutenu par deux anges" selon la tradition islamique. Jésus vaincra le faux messie (l'antéchrist) appelé Dajjal, (arabe: المَسيح الدّجّال al-masīḥ ad-dajjāl, l'imposteur du Messie), l'antéchrist que certains assimilent à la bête (arabe: دابّة dābba, « bête ») apocalyptique du Coran, appelée l'espionne par la tradition (arabe: جسّاسة jassāsa, espionne) (Le Coran XXVII; 82). C'est Jésus qui est censé venir à bout de ce faux messie. Ensuite, Jésus et le Mahdi resteront sur terre pendant quelques années. D'après certaines traditions, Jésus se marierait, aurait des enfants avant de mourir, revenant ainsi à une nature humaine « normale». Par ailleurs, une tombe est prête à côté de celle de Mahomet dans la Mosquée du Prophète à Médine.

      D'après d'autres hadiths les caractéristiques du Mahdi seraient :

      • Il aura belle allure
      • Son visage ressemblera à celui de Mahomet.
      • Il sera un non-arabe (a'jam)
      • Il aura un caractère semblable à celui de Mahomet.
      • Le nom de son père sera Abd Allah comme le père de Mahomet.
      • Le nom de sa mère sera Amina comme la mère de Mahomet.
      • Il aura quarante ans au moment de son émergence, comme Mahomet, selon certaines sources ; plus jeune selon d'autres sources.
      • Il recevra le Savoir grâce à Dieu au cours d'une nuit.

      Un des signes de l'arrivée du Mahdi sera qu'au cours du même mois de Ramadan il y aura une éclipse de lune et une éclipse de soleil (Visibles de quel endroit, cela n'est pas précisé).

      Le Mahdi dans le chiisme [modifier]

      Chiites duodécimains [modifier]

      Pour les chiites duodécimains, qui sont majoritaires parmi les chiites, le douzième imâm Muhammad al-Mahdi (868-???) s'est occulté en 874. C’est-à-dire qu'il a disparu mais qu'il reste vivant pour guider la communauté. L'ère de la Grande Occultation, qui a commencé vers 940, prendra fin lorsque l'imâm caché redescendra sur la terre pour y instaurer la justice et la paix.

      L'imâm caché étant considéré comme le seul souverain légitime de la communauté, les chiites ont longtemps adopté des attitudes politiques passives ou d'opposition envers le pouvoir temporel. L'imâm caché peut s'exprimer à travers des représentants (arabe : وَكيل wakīl, gérant; mandataire) qui sont les imâms parlant (arabe : ناطِق nāṭiq, parlant; qui s'exprime en termes clairs)

      Ismaéliens [modifier]

      Pour eux, le septième imâm est Ismaël, le fils aîné du sixième imâm Ja`far as-Sâdiq (702-765), cela bien qu'il soit disparu avant la mort de son père en 760. On le dit entré en occultation et c'est lui qui est le Mahdi.

       

      Sardab: occultation Imam Zamana as à Samara-Iraq

      31 votes. Moyenne 2.03 sur 5.

      Quran Explorer - Interactive Audio Recitations & Translations

      Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site