Imam Hassan as

Imam Hassan as

Le deuxième Imam,

 

la fleur du Prophète, L'IMAM AL HASSAN (P).

    le Maître».  Le deuxième Imam est al-Hassan, fils de Ali (P). Sa mère est Fatimâ al-Zahrâ', la fille du Prophète (P). Il est le petit-fils du prophète et le deuxième de ses Califes. Il fut l'Imam après son père Amir al-Mouminîn Ali (P).

     Il est né à Médine le mardi 15 Ramadan en l'an 3 après l'Hégire. Il mourut empoisonné par l'une de ses femmes, le jeudi 28 Çafar en l'an 49 après l'Hégire. Les cérémonies de funérailles et d'inhumation furent organisées par son frère l'Imam al-Hussayn (P).

      Il fut inhumé à Baqi', à Médine. Il était le meilleur adorateur d'Allah de son temps, le plus érudit et le meilleur des être humains. Il ressemblait beaucoup au Prophète. Il fut le plus généreux et le plus courtois envers tout le monde.
L'un de ses actes de générosité s'est révélé lorsque l'une de ses servantes se présenta à lui avec un bouquet de fleurs. 

L'Imam lui dit en effet : « Vous êtes affranchie pour l'amour d'Allah».  

Et d'ajouter : «Lorsqu'on vous offre un cadeau, rendez-en un qui soit meilleur ou égal».

     Sa courtoisie exemplaire apparaît évidente dans son comportement avec un cavalier syrien qui le maudissait. L'Imam ne disait rien. Lorsque le cavalier finit de le maudire, il s'approcha de lui, le salua, lui sourit et lui demanda :

«0 Monsieur, Je suppose que vous êtes étranger ici et ne m'avez pas reconnu. Si vous voulez résoudre vos problèmes, je le ferai volontiers ; si vous cherchez quoi que ce soit, Je vous le donnerai, si vous voulez allez n'importe où, Je vous y conduirai. Si vous avez, faim, je vous nourrirai et si vous n'avez pas de vêtements, je vous habillerai. Si vous vous sentez seul, je vous offrirai de la compagnie, et si vous avez besoin de quoi que se soit, je satisferai votre besoin».

     Lorsque l'étranger entendit ces propos de l'Imam, il s'écria j'atteste que vous êtes le Calife d'Allah sur la Terre et qu' Allah sait pertinemment à qui confier sa représentation.

     Le Prophète dit : «Quiconque désire avoir le plaisir de voir le Maître de la jeunesse du Paradis, qu'il regarde al-Hassan». Et d'ajouter : «Quiconque m'aime doit l'aimer» (c'est-à-dire l'Imam Hassan).

     L'Imam Hassan participa au Hajj trente cinq fois. Pour accomplir cet acte de piété, il fit même à pied le trajet de Médine à la Mecque. Abu Huraïra, l'un des Compagnons du Prophète raconta :

«Un jour, Hassan fils de Ali vint et salua les gens, lesquels répondirent à sa salutation. Il continua son chemin. Je ne savais pas qui c'était. On m'informa que c'était Hassan fils de Ali. Puis je le suivis et dis : «Que la paix soit sur toi, 0 mon Maître». Les gens me demandèrent pourquoi je l'appelle «mon Maître». Je répondis : J'atteste que le prophète d'Allah avait dit: «En réalité, il (l'Imam Hassan) est le Le Maître.

Abû Muhammad al-Hasan ben `Alî az-Zakî[1] ou Hasan[2] surnommé Az-Zakî[3] est le fils aîné d'Ali et de Fâtima, premier petit-fils de Mahomet. Il est né en 624, selon la tradition chiite, il succéda à son père comme second imam en 661. Il est mort empoisonné en 670.

En Afrique noire, on trouve les équivalents Lassana et Alassane, dérivés de la forme al-Hasan.

Histoire [modifier]

À la mort de son père le peuple prêta serment d'allégeance à Hasan comme nouveau calife. Il quitta Koufa avec une armée de 40 000 hommes et se rendit à Madayn (Ctésiphon). Le voyant hésitant, ses partisans ralliaient petit à petit le camp de Mu`âwîya. Finalement il négocia avec Mu`âwîya. Ce dernier laissait à Hasan l'argent du trésor public de Koufa et les revenus d'une ville proche de Bassora, lui permettait d'aller à Médine avec toute sa famille. Hasan demandait aussi que cesse l'usage de maudire le nom d'`Alî lors des prières à la mosquée. Les conditions furent acceptées par Mu`âwîya, sauf la dernière : le nom d'`Alî ne fut plus maudit que si Hasan lui même était présent à la mosquée[4]. Les chiites considèrent que ce n'était pas une renonciation au califat, mais le choix de la paix entre les musulmans.

Tabarî raconte que Asmâ, l'une des épouses de Hasan, aurait été soudoyée par Mu`âwîya pour l'empoisonner. C'était soit une serviette enduite de poison, soit un poison à introduire dans la nourriture. Mu`âwîya aurait promis à cette femme de l'argent, des biens immobiliers et même la main de son fils Yazîd futur calife. Hasan fut empoisonné et il est mort. Asmâ demanda alors sa récompense, les promesses auraient été tenues, sauf celle concernant le mariage[5].

On voulut enterrer Hasan au côté de Mahomet à Médine. Mais Aïcha empêcha cet enterrement car Mahomet avait dit qu'il n'y avait de la place que pour les tombeau de Abu Bakr, Umar, et Isa Ibn Maryam. Hassan fut donc enterré aux environs de Médine, au cimetière de Baqi'[6].

Asmâ serait allée voir Mu'awiya pour lui demander l'exécution de sa dernière promesse. Mu'awiya aurait répondu : « Ayant trahi ton mari, ne trahirais-tu pas aussi mon fils ? » et il l'aurait fait mettre à mort[7].


Précédé parHassan ben AliSuivi par
`Alî
Imams chiites
(661-670)
Husayn


Bismillahir Rahmanir Rahim
Hasan al-Mujtabā
Imams of Shi'a Islam
A depiction by a Muslim artist.
Rank Second Twelver/Mustaali/Zaydi Imām
Name Hasan ibn ‘Alī
Kunya Abu Muhammad[1]
Birth 15th Ramadhān 3 AH[2]
March 1, 625 C.E.
Death 7th[3] or 28th[4] Safar 50 AH
March 6, 670 C.E.
Birthplace Madīnah[2]
Buried Jannatul Baqī‘, Madīnah
Life Duration Before Imāmate: 37 years
(
3 - 40 AH)
- 8 years with his grandfather Muhammad
- 8 years with his mother Fātimah
- 37 years with his father ‘Alī

Imāmate: 10 years
(
40 - 50 AH)
Titles *al-Mujtabā[5]
(Arabic for The Chosen)

*as-Sibt[5]
(Arabic for The Grandson)

*Sayyidush Shabābi Ahlil Jannah[6]
(Arabic for Leader of the Youth of Paradise)
*az-Zakī[5]
(Arabic for The Pure)
*at-Taqī[5]

(Arabic for The Pious)

*as-Sayyid[5]
(Arabic for The Master)
Epouse(s) Umm Is'hāq bint Talha ibn ‘Ubaydallāh, Hafsa bint ‘Abd al-Rahmān ibn Abi Bakr, Hind bint Suhayl ibn ‘Amru, Ju'da bint al-Ash'ath ibn Qays
Father ‘Alī
Mother Fātimah
Children Qāsim, Fātimah, Zayd, Abdullah, Talha, Umm al-Hasan (Maymūnah), Umm al-Husayn.[3]

Ali · Hasan · Husayn
al-Sajjad · al-Baqir · al-Sadiq
Musa (Twelver) · Ismail (Ismaili)

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Quran Explorer - Interactive Audio Recitations & Translations

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site