Karbala : summum de la patience et de l’endurance.

Karbala : summum de la patience et de l’endurance.

C’est une qualité que chacun de nous a besoin dans sa vie courante et surtout dans sa vie conjugale, elle  n'a ni de religion ni de frontière. Il s'agit de la patience et de l'endurance.

Un jour, on a demandé à un sage ce que Karbala représentait pour lui? Il a répondu que Karbala c'est la patience par excellence. 

l'imam Houssen (as) était l'exemple parfait de la patience et Karbala en est  son symbole.

Quand l'imam (as) a vu les jeunes de Bani Hashim tomber en martyr l'un après l'autre, il s'est adressé aux restants en disant: « soyez patient, ô les enfants de mes oncles, car votre rendez-vous est le Paradis. »

Quand l'imam Houssen (as) était par terre, son neveu, Abdoullah ibné Hassan (as) qui n'avait que onze ans l'a rejoint pour le protéger, ainsi, par sa main, il a voulu bloquer un coup d'épée de l'ennemi, mais hélas, sa main fût coupée. L'imam Houssen (as) l'a pris dans ses bras, et a dit : « ô  fils de mon frère, endure ce qui t’arrive et espère pour cela le bien, tu seras parmi tes honorables parents. »

Lors de son dernier adieu, l'imam (as) s'est adressé aux femmes et enfants et les a recommandé d'être patient. Malgré ce que l'imam Houssen (as) a enduré, il n'a jamais perdu,  ni patience, ni courage, ni espoir, ni sang-froid, ni foi.

Hamid ibné Mouslim dit à propos de l'état d'esprit de l'imam (as): « je n'ai jamais vu quelqu’un qui a subi autant de chagrin, avoir autant de courage et être de pied ferme plus que l'imam Houssen (as) ».

La patience est une valeur dont l'importance est mentionnée dans le Saint Quran. Dans la sourate Al Asr, Il est l'un des quatre piliers qui préservent l’être humain de la perdition.

Louqman, le sage avait dit à son fils: « Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! »  31: 17

La patience était l'arme des musulmans face aux  idolâtres de Makka qui les ont fait subir pire supplice. Et concernant les premiers martyrs de l'islam, Janabé Soumaya chez les femmes, et son époux  Janabé Yassir chez les hommes,  le Saint  Prophète (saw) s'est adressé à Ammar, en disant : « sois patient, fils de Yassir car votre rendez-vous est le paradis. »

Pour clore, apprenons de Karbala la vertu de la patience. Et sachons que le degré de notre patience sera proportionnel à notre attachement à l'imam Houssen (as).

Karbala : l’exemple de la solidarité parfaite.

La solidarité, l'une des valeurs que Karbala nous enseigne. Il est évident que la solidarité est une qualité qui ne peut être acquise qu'avec un certain niveau spirituel.
Nous allons citer deux exemples, concernant Hazrat Abbas (as),  symbole de la solidarité à Karbala.


 


 

Le neuvième jour de Moharram, Shimr ibné Zil Jawshan, tenant compte de leur lien de parenté, avait appelé Hazrat Abbas (as) et ses frères,  disant : « où sont les fils de notre sœur ? Ils ont  la protection et l’immunité ». Mais ceux-ci ont décliné l'offre en disant : «  comment pourrions-nous accepter ta protection alors que l'imam (as) n'a pas de protection ? »

Et le jour de Ashoura Hazrat Abbas (as)  était parti prendre de l'eau pour les enfants de l'imam (as). Il a pu se frayer  un chemin en chassant les ennemis qui gardaient le fleuve Euphrate. Il a dirigé le cheval vers l'eau, a pris une poignée d'eau et l'a porté jusqu' à sa bouche sans la boire. Puis, il a jeté l'eau en disant « comment  pourrai-je boire cette eau alors que l'imam Houssen (as) est assoiffé ? Comment pourrai-je boire cette eau alors que les enfants de Houssen (as) sont assoiffés! » . Le comportement de Hazrat Abbas (as) est l'exemple parfait de la solidarité. 

Ainsi, on récite dans son Zyarat, qui a été enseigné par notre sixième imam (as): « j’atteste que vous avez conseillé pour Dieu, pour son Prophète et pour votre frère. Vous êtes le meilleur frère solidaire ». 

Méditons maintenant sur ce hadith de Notre Saint Prophète (saw) qui dit: « n'est pas croyant, celui qui  dort rassasié alors que son voisin, de son côté, est affamé ».

Aujourd’hui, 10 pour cent de la population mondiale sont dans une situation de sous-alimentation. Ils ne mangent pas à leur faim. Et ce n'est pas parce qu’il n’y a pas assez de nourriture pour tout le monde. Bien au contraire, mais parce qu'il n’y a pas assez de partage, pas assez de solidarité entre l’humanité. 

Presque dix pour cent de la population mondiale sont dans l’extrême pauvreté. Et ce n'est pas parce qu’il n’y a pas assez de richesse pour tout le monde mais parce qu’il n’y a pas assez de partage, parce qu’il n y a pas assez de de solidarité.

Avant de clore, disons que la solidarité est l'une des solutions du malheur de l'humanité.

Alors Apprenons de Karbala et surtout de Hazrat Abbas (as) cette valeur universelle qu’est la solidarité.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Quran Explorer - Interactive Audio Recitations & Translations

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site