Hadith Kissa en français

HADITH KISSAH

Origine et Importance de Hadithe Kissàh

Allàh (swt) n’a envoyé aucun verset du Coran sans raison. Chaque souràt et ayàt a un fondement bien établi. Ainsi le verset n° 33 du Souràt "Al Ahzàb"(33) est descendu pour le respect du "Ahl-el-beit" du Saint Prophète (as).
Il faut savoir que le "Ahl-el-beit" du Prophète est composé de nos Purs Panjétanes : Le Prophète Mohammad (as), son gendre Ali (as), sa fille Fàtémà (as), et ses deux petits fils Hassan (as) et Houssein (as).-(salawàte)
Le Hadiçe-é-kissàh est rapporté, entre autres, par un célèbre compagnon du Prophète appelé Hazrat Jàbir ibné Abdoullàh Annssàri qui atteste qu’il a écouté ce hadiçe de Janàbé Fàtémà (as) , la fille du Prophète.
Hazrat Jabir ibné Abdoullàh Annssàri a vécu jusqu’au temps de notre 5è Imàm Hazrat Mohammad Bàqir (as). Le Saint Prophète l’avait prédit sa longue vie et l’avait chargé de transmettre ses "salàmes" à son petit fils Mohammad Bàqir (as).
Une respectable épouse du Prophète Janàbé Oummé Salmà (as) atteste également cet événement de la Couverture (Kissàh) pour y avoir été témoin , mais n’étant pas "Mà’ssoum", n’a pu entrer sous le Kissàh.
Un important hadiçe de notre Saint Prophète dit : " L’exemple de mon ‘Ahl-el-beit’ est comme l’Arche de Noé (as). Ceux qui y monteront seront épargnés du déluge (malédiction d’Allàh (swt)), et ceux qui s’en éloigneront seront noyés". Donc, ceux qui réfuseront de suivre les enseignements de nos Cinq Panjetanes seront parmi les égarés.
Il est recommandé de réciter tous les jours le Hadiçe-é-kissàh. A défaut, très recommandé le Jeudi soir.
La récitation repétée du Hadiçe-é-kissàh éloigne les malheurs et apporte du succès dans la réalisation des voeux -Hàdjates-.
 
 
Bismillàhir Rahmànie Rahim
  -Rowéya ‘ann fàtémataz-zahrâ salàmoullàhé ‘alayhà annahà kàlat dakhala ‘alaya abi rassouloullàhé sallallàho ‘alayhé wa àléhi fi ba’zil ayàm,
  -wakàlali yà fàtémato inni la-adjédo fi badani zou’afann,
  -fakoulto laho o’izoka billàhé yà abaté ménaz-zo’afé,
  -fakàlali yà fàtémato iytini bil kissâil yamani wa ghattiyni béh,
  -kàlat fàtémato salàmoullàhé ‘alayhà fa-ataytohou bilkissâé wa ghataytohoubéh,
  -fassirto annzoro élayhé wa-ézanw-wadj-hohou yatla’a laho nourann ka-annahoul kamaro fi laylaté tamàméhi wa kamàléhi,
  -kàlat fàtémato salàmoullàhé ‘alayhà famà kànat illà sà’atanw waézà béwaladéyal hassané kad akbal wa kàlas-salàmo alayké yà oummàho,
  -fakoulto wa ‘alaykas-salàmo yà waladi wa kourrata ‘ayni
  -fakàla yà oummàho inni ashoummo ’indaké râéhatann tayébatann ka-annahà râéhato djaddi rassoulillàhé sallallàho alayhé wa-àléhi,
  -koulto na’am inna djaddaka nâémoune tahtal késsâé,
  -fa-aqbalal hassano nahwal késsâé wakàlssalàmo ‘alayka yà djaddàho, assalàmo ’alayka yà rassoulallàhé at-azanoli ann adkhola ma’ak tahta hàzal késsâé,
  -kàla wa alaykassalàm yà waladi kad azinto laka,
  -fadakhalal hassano alayhissalàmo ma’ahou tahtal késsâé
  -kàlat fàtémato salàmollàhé ‘alayhà famà kànat illà sa’ataw waézà bé waladayal houssein, kad akbala wa kàlas-salàmo ‘alayké yà oummàho,
  -fakoulto wa ‘alaykassalàmo yà kourrta ‘ayni wa samarato fowàdi,
  -fakàla yà oummàho inni ashoummo inndaké ràéhatann tayiébatann ka-ann-hà ràéhato djaddi rassoulillàhé sallallàho ‘alayhé wa àléhi,
  -koulto na’am yà bonayià inn djaddaka wa akhàka tahtal késsâé,
-fa-aqbalal housseino ‘alayhissalàmo nahwal késsâé wakàla assalàmo ‘alayka yà djaddàho assalàmo ‘alayka yà rassoulallàhé at-azanoli ann adkhola ma’aka tahta hàzal késsâé,
  -kàla wa ‘alaykassalàm yà waladi kad azinnto laka,
  -fadakhalal housseino ‘alayhissalàmo ma’aho tahtal késsâé,
  -famà kànat illà sa’atanw waézà béabil hasanneiné ali ibné abitàlébine ‘alayhissalàm kad aqbal fakàla assalàmo ‘alayké yà binnté rassoulillàhé fakoulto wa ‘alaykassalàmo yabna ammé rassoulillàhé,
  -fakàla yà fàtémato inni ashoummo inndaké ràéhatann tayiébatann ka-annahà ràéhato akhi wabné ammi rassoulillàhé koulto na’am hàhowa ma’a waladayka tahtal késsâé
  -fa-aqbal alyioune ‘alayhissalàmo nahwal késsâé wakàla assalàmo ‘alayka yà rassouloullàh assalàmo ‘alayka yà manikhtàrahoullàh at-azanoli ann adkhola ma’koum tahta hàzal késsâé,
  -fakàla sallallàho ‘alayhé wa àléhi wassallam wa ‘alaykassalàm yà walyiallàh yà alyio kad azinnto laka fadkhala alyioune ‘alayhissalàmo mà’ahoum tahtal késsâé,
  -çoumma akbalat fàtémato salàmoullàhé ‘alayihà nahwal késsâé wakàlat assalàmo ‘alayka yà abatàho assalàmo ‘alayka yà rassoulallàh at-azanoli ann adkhola ma’akoum tahta hàzal késsâé,
  -fakàla wa’alaykissalàmo biz’ati wa yà kourrata ‘ayni yà fàtémato kad azinnto laké fadkhalat fàtémato ma’ahoum tahtal késsâé,
  -falammak tamlou djami’ann tahtal késsâé, kàlallàho ta’àlà yà malâékati ! wa soukkàna samàwàti wa ‘izzati wa djalàli, inni mà khalaqto samà’ann mab-nyiantanw, walà arzann mad-hyi’atanw, walà kamram-monira, walà shamssam-mozîy’atanw, walà falkayn-yadouro, walà bahreyin-yadjri, walà foulkayn’yassri illà fi mohabbaté hà-olâ-ïl khamssatil lazinahoum tahtal késsâé,
  -fakàla djibraïlo ‘alayhissalàmo yà rabbé wamann tahtal késsâé,
-kàlallàho ta’àlà ahlobaytin-nobouwaté wa mahdanir-réssàlaté, houm fatémato wa abouhà wa bahlohà wa banouhà —(Allàhoumma sallé alà mohammadinw wa àlé mohammad)—,
  -fakàla djibraïlo yà rabbé at-azanoli ann ahbéta élal arzé lé-akoune ma’ahoum sàdéssa,
  -kàlallàho ta’àlà na’am kad azinnto laka,
  -fahabétal amino djibraïlo wa akbal nahwal késsâé wa kàla-assalàmo ‘alayka yà rassoulallàh assalàmo ‘alayka yà manikhtarahoullàh, innallàh ‘azza wa djalla youkra-o-kassalàmo wa youkhassoka bit-tahiyaté wal ikràm,
  -wa yakoulo laka wa’izzati, wa djalàli, inni mà khalaqto samâ-am-mabniyatanw, walà arzam-mad-hiyatanw, walà kamram moniranw, walà shamssam môziyatanw walà falkay-yadouro, walà bahrein-yadjri, walà foulkay-yassri, illà lé adj-lékoum wa mohabbatékoum,
  -wakad azénali ann adkhol ma’akoum tahta hàzal késsâé, fahal ta’azanoli annta yà rassouloullah,
  -kàla na’am kad azinnto laka, fadakhala djibraïlo ma’ahoum tahtal késsâé wa kàla lahoum innallàh ‘azza wa djalla kad awhà élaykoum yakoulo innamà yoridoullàho léyouz-héba annkomour ridjssa ahlélbeyté wa youtah-hérakoum tathirà (salawàte)
  -fakàla alyioune‘alayhissalàmo yà rassoulallàh ! akhbirna màlédjoloussénà hàzà tahtal késsâé ménal fazlé inndallàhé tabàraka wa ta’àlà,
  -fakàla rassouloullàhé sallallàho ‘alayhé wa àléhi màzokéra khabarona hàzà fi mahfélim mimahàfélé ahlil arzé wafihé djam’oune minn shy’aténà wa mohibbinà illà wanazalta ‘alayhémour rahmato wahaffat béhémoul malâékato wastaghférat lahoum élà aïn-yatafarrako (ilàhy amine)-(salawàte),
  -fakàla alyioune ‘alayhissalàmo ézanw, wallàhé fouznà wafàzat shy’atona warabbil ka’abah (ilàhy amine)-(salawàte),
  -fakàla rassouloullàhé yà ‘alyio wallazi ba’assani bil-haqqé nabiyà wasstafàni birréssàlaté nadjiyà, màzokér khabaronà hàzà fi mahféline minn mahàfélé ahlil arzé wafihé djam’oun minn shy’aténa wa mohibbina wafihim mahmoumoune illà wafarradjallàho hammahou (Ilahy Amine), walà maghmoumoune illà wakashafallàho ghammahou (Ilahy Amine) walà tà-lébo hàdjatinn illà wakazallàho hàdjatahou (Ilahy Amine)-(Salawàte),
  -fakàla alyioune ‘alayhissalàmo ézanw wallàhé fouznà wasso-ïdnà wa kazàléka shy’atona fàzou wa soédou fiddounya wal àkhérah
Allàhoumma sallé alà Mohammadinw wa àlé Mohammad.
 
TRADUCTION:
L’Evénement de la Couverture
Au nom de Dieu Le Clément, le Miséricordieux,
 
Djanàbé Fàtéma salàmoullàhé alayhà raconte qu’un jour mon honorable père Le Prophète de Dieu (as) est arrivé chez moi,
  et a déclaré : "Que la paix soit sur vous, ô Fàtémà (ahs), je ressens comme une faiblesse dans mon corps",
  je lui ai répondu : "Que la paix soit sur vous, ô mon père et qu’Allah (swt) vous protège de faiblesse",
  il m’a dit: "ش Fàtémà (ahs), je vous prie d’apporter la Couverture (késsâé) de Yémen et de m’en couvrir",
  Fàtéma (ahs) dit que j’ai apporté la Couverture et je l’en ai couvert,
  puis, quand j’ai regardé le visage du Prophète, j’ai vu qu’il brillait telle la pleine lune,
  Fàtémà (ahs) dit que mon père se reposait depuis un petit moment que mon fils Hassan (as) est arrivé et m’a salué,
  j’ai répondu en disant :" ش mon fils bien aimé, ô la douceur de mes yeux, que la paix soit sur vous aussi " ,
  il a dit : "ش ma respectable mère, je sens ici un bon parfum, tel le parfum qui émane de mon grand-père Le Prophète de Dieu (as),
  j’ai répondu : " Oui, votre grand-père est en train de se reposer dans cette Couverture"
puis Hassan (as) s’est approché de la Couverture et dit : "ش mon grand-père, je vous adresse mes salutations, que la paix soit sur vous , ô Prophète de Dieu ; me permettez-vous que je vienne vous joindre dans cette Couverture ?
  Le Prophète a répondu : "Que la paix soit sur vous aussi ; oui vous pouvez me joindre",
puis Hassan (as) est entré dans la Couverture,
  Fàtéma (ahs) dit : " Un petit moment plus tard, mon fils Houssein (as) est arrivé et m’a adressé ses salutations " ,
  je l’ai répondu : "Que la paix soit sur vous aussi, ô la douceur de mes yeux et le bonheur de mon coeur,
  puis il m’a dit : "ش ma respectable mère, je sens ici un bon parfum, tel le parfum qui émane de mon grand-père Le Prophète de Dieu (as),
  j’ai répondu : " Oui, mon fils, oui, ce parfum est celui de votre grand-père. Lui et votre frère sont dans cette Couverture "
  puis Houssein (as) s’est approché de la Couverture et dit : "ش mon grand-père, ô Prophète de Dieu que la paix soit sur vous ; me permettez-vous que je vienne vous joindre dans cette Couverture ?
  Le Prophète a répondu : "Que la paix soit sur vous aussi, ô mon fils, oui vous pouvez nous joindre,
  puis Houssein (as) est entré dans la Couverture,
  après qu’un petit moment soit écoulé, le père de Hassanein (Hassan et Houssein (as)), Ali ibné Abi Talib (as) est arrivé en disant : "ش fille du Prophète, que la paix soit sur vous". J’ai répondu : "ش fils de l’oncle du Prophète, cousin du Prophète, que la paix soit sur vous également",
  puis il a dit : "ش Fàtéma (ahs), je sens ici un pur et bon parfum, tel le parfum qui émane de mon cousin, fils de mon oncle, Le Prophète de Dieu (as). J’ai répondu : " Oui, Lui et vos deux enfants sont dans cette Couverture",
  puis Ali (as) s’est approché de la Couverture et dit : "ش Prophète de Dieu, ô Bien Aimé d’Allàh, que la paix soit sur vous. Puis-je vous joindre dans cette Couverture ?"
Le Prophète de Dieu a répondu : " Que la paix soit sur vous aussi, ô Waliyoullàh. ش Ali, oui vous pouvez nous joindre ." Puis, Ali (as) est entré dans la Couverture,
  Ensuite, Fàtéma (as) s’est approchée de la Couverture et dit : "ش mon père, ô L’envoyé de Dieu, que la paix soit sur vous, me permettez-vous de vous joindre dans cette Couverture ? ",
  Le Prophète a répondu : "Que la paix soit sur vous aussi, ô le bonheur de mon coeur, ô la douceur de mes yeux, ô Fàtéma (as), oui vous pouvez nous joindre. Puis Fàtéma (as) est entrée dans la Couverture,
Quand ces "Nouré khoudà (Lumière de Dieu) " se sont réunis sous la Couverture Yemani, Allàh Soubhanahou Ta’alà a dit : "ش Mes anges et tous les habitants des cieux, oui en réalité, J’ai suspendu les cieux, étendu la Terre, crée la lune lumineuse, et le soleil brillant, et l’univers rotatif, et la mer courante sur laquelle puissent naviguer des bateaux ; tout cela uniquement pour l’amour et le respect des Cinq Purifiés qui se trouvent sous cette Couverture!!!",
  Djibraïl Amine (l’Archange Gabriel) a demandé : "ش mon Seigneur, qui est sous cette Couverture ?",
  Le Très Haut a répondu : " Sous cette Couverture, c’est le ‘Ahl-el-beit' du Prophète (famille du Prophète) et le Maître des Prophètes ce sont : Fàtémà, son Père, son Mari et Ses deux enfants" (salawàt),
  Djibraïl Amine a demandé : "ش Mon Seigneur, accorde moi la permission d’aller sur la Terre et de rejoindre Ces Cinq Purifiés"
  Allàh Le Très Haut a accordé la permission,
  Djibraïl Amine est arrivé sur la Terre près de la Couverture et a dit : "Assalàmo ‘alayka yà Rassouloullàh, Allàh Ta’alà vous envoie Ses honorables et respectueuses Salutations,
et (Allàh) a dit : "Par Mon Honneur et Ma Grandeur, J’ai suspendu les cieux, et étendu la Terre, crée la lune lumineuse, le soleil brillant, l’univers rotatif, la mer courante sur laquelle naviguent les bateaux, uniquement pour le respect et l’amour de vous ici présents",
et (Allàh) m’a autorisé de joindre votre respectable présence sous cette Couverture; avec votre permission , je souhaite y entrer",
Le Prophète a répondu : "Oui, vous pouvez entrer",
Djibraïl Amine est entré dans la Couverture et a déclaré que : "Allàh (st) vous envoie cette révélation :-Coran (33:33) : " " Dieu ne veut autre chose, en vérité, que faire partir de vous la souillure, ô gens de la maison, et vous purifier de parfaite purification " ", (salawàt),
puis Hazrat Amiroul Mo’minine (Ali -as-) a demandé : " ش Prophète de Dieu, nous qui sommes ici présents sous la Couverture, quelle est la place qu’Allàh (st) nous a attribuée à ses yeux ? ",
Le Prophète a dit : "Sur Terre, partout dans les assemblées où ce " Hadithe Kissàh" est récité et où nos Shi'à et partisans se réuniront pour l’écouter, Allàh (swt) enverra sur eux Ses bénédictions et les Anges les entoureront et tant qu’ils (Shi'à) resteront dans l’assemblée, les Anges demanderont pardon pour leurs péchés.
Ecoutant cela, Hazrat Amiroul Mo’minine Ali (as) a dit : "Par le Seigneur de la Ka’bà, nous et nos Shi'à sont couronnés de succès"
Le Prophète (saw) a dit : "Par Celui qui m’a fait Prophète et Envoyé et qui m’a octroyé honneur et respect, j’atteste que ceux de nos Shi’à et partisans qui réciteront et écouteront en assemblée ce Hadithe Kissàh, Allàh (st) accordera la paix à ceux qui seront dans la détresse, le bonheur à ceux qui seront dans le malheur et exhaussera les sollicitations et voeux des demandeurs.
Ali (as) a ajouté : " Par Allàh (st), nous et nos Shi’à ont le succès ici-bas et dans l’au-delà.
ش Allàh envoi tes bénédictions sur Mohammad et sa Sainte Famille .

18 votes. Moyenne 4.89 sur 5.

Quran Explorer - Interactive Audio Recitations & Translations

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×